La genette


A défaut de visons, les piégeages ont permis l'étude d'une espèce nocturne peu connue et bien représentée sur la Réserve : la genette. Mesurant environ 90 cm de long, et pesant 1 à 2 kg, c'est un carnivore, de la famille des Viverridés (comme la mangouste), qui affectionne les lieux boisés et cours d'eau. D'activité essentiellement nocturne, la genette se nourrit de rongeurs, d'oiseaux, de batraciens, de reptiles et d'insectes. Le jour, elle se repose dans la cime d'un résineux ou d'un châtaigner et possède plusieurs gîtes qu'elle utilise à tour de rôle. Les naissances ont lieu d'avril à juin puis de septembre à novembre, certaines femelles pouvant avoir 2 voire 3 portées la même année. Autrefois tuée pour sa fourrure, la genette est protégée par la loi depuis 1972 en France. Originaire d'Afrique du Nord, elle est introduite en Europe lors des invasions sarrasines. Depuis longtemps domestiquée, elle est supplantée par le chat domestique introduit à partir du Moyen-âge.

Les animaux sont uniquement manipulés sous anesthésie par
un vétérinaire du GREGE
(Groupe de Recherche
et d'Étude pour la Gestion de l'Environnement).

Pose des cages-pièges
lors d'une campagne.
Retour !
Examen complet : pesée, mesure, détermination du sexe, recherche de la présence de parasites, prise de sang, prélèvement d'un fragment
d'oreille en vue d'analyses génétiques.
L'animal est ensuite relâché
sur son lieu de capture.