L'Ariey

Première vitrine d'Europe à protéger in situ des dépôts fossilifères, cette structure de 6 m sur 4 protège les
dépôts de la fin de l'Aquitanien montrant une régression marine à la fin de l'étage (21,3 à 20,7 Ma).
A sa base, de curieuses cavités appelées puits de dissolution attestent d'un creusement lors d'une phase d'émersion,
puis d'un remplissage en milieu marin récifal par un falun très riche en coraux, mollusques et oursins plats.
Suivent ensuite des argiles saumâtres et un calcaire lacustre au sommet.

Falun des puits de dissolution
après lavage
Falun à Perna et Balanes (Crustacés)
Melongena lainei
Puits de dissolution (vidés)
Falun argileux à Potamides
Retour !